Carrefour racheté par Amazon

Carrefour racheté par Amazon : la rumeur fait exploser l’action de la chaîne de supermarchés 

 

Et si Amazon rachetait Carrefour ? La parution d’un article de Valeurs Actuelles mardi 26 septembre 2017 a provoqué une très forte hausse de l’action de la chaîne de supermarchés de 3,45% à 17,09 euros par action. L’article reprend en fait une rumeur qui court depuis l’été. Selon cette dernière, Amazon voudrait racheter une grande enseigne avec points de vente physique. De quoi s’établir rapidement dans le domaine de la grande distribution alimentaire.

La bourse a parfois besoin d’un rien pour faire des vagues. Une rumeur de rachat de Carrefour par Amazon a provoqué une forte hausse de l’action du groupe de grande distribution français. Tout est en fait parti d’un article de Valeurs Actuelles paru mardi 26 septembre. On peut y lire le commentaire de Xavier d’Ornellas, gérant associé chez Amplegest (groupe de gestion privée et asset management), à propos d’un rapprochement d’Amazon et de Carrefour :

"Une telle opération aurait un sens. Souvenez-vous qu’Amazon a commencé par tuer les librairies aux États-Unis avant d’en ouvrir lui-même."

Et si Carrefour se faisait vraiment racheter par Amazon ?

En fait, cette idée ne vient pas de nulle part. Amazon a déjà investi 13,7 milliards de dollars aux dans Whole Foods aux Etats-Unis. Et cherche à faire la même chose en Europe. Carrefour a un intérêt particulier pour le marché français mais pas seulement : il est présent aussi en Albanie, Autriche, Belgique, Bulgarie, Macédoine, Pologne, Portugal, Roumanie, Espagne et Royaume-Uni. Et on ne parle là que de l’Union Européenne.

Puisque Carrefour est en fait présent dans le monde entier, avec notamment 231 hypermarchés en Chine (c’est encore plus que les 221 magasins en France), 88 en Indonésie, 64 à Taïwan, 19 aux Emirats Arabes Unis et même 7 magasins au Japon. Le groupe est aussi très présent en Amérique du Sud, particulièrement au Brésil (163 hypermarchés). Outre les très grandes surfaces, il y a aussi tout un réseaux de supermarchés de taille plus modeste.

Et de hard discounters. De quoi permettre à Amazon, plus connu pour son magasin en ligne et son abonnement Amazon Prime, de développer plus vite son activité de vente de produits frais. Et implanter très rapidement ses magasins entièrement automatisés Amazon Go par exemple. Reste que pour l’heure cet éventuel rapprochement reste hautement spéculatif. Cela étant Amazon en aurait les moyens : sa valorisation est 15 fois plus élevée que celle du groupe Carrefour.

 

Publié le 27 septembre 2017 à 19h01 27/09/17 par poupon Lui envoyer un message


Votre adresse ip (3.90.108.129) ne se trouve pas en France vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Retrouvez nous sur :
Site développé par JP Legal et Vincent Barrier et Anthony Demangel
Freezone n'a aucun lien avec la société Iliad / Free