NextRadioTV : après Free, le groupe veut faire payer Orange

L’opérateur historique a reçu une lettre du groupe propriété d’Altice-SFR, réclamant un chèque pour la diffusion de ses chaines BFM, RMC et 23

 

Il fallait s’y attendre. Selon nos informations, la direction du groupe Orange a reçu il y a quelques jours une lettre d’Alain Weill, patron du groupe NextRadioTV, qui lui réclame à son tour un petit chèque pour pouvoir diffuser ses chaînes : BFMTV, BFM-Business, BFM-Paris, RMC découverte et la chaîne 23. Le montant est encore secret, mais se monterait à plusieurs millions d’euros. L’opérateur historique serait en train d’éplucher le courrier et veut prendre son temps pour répondre.

 

Mais l’accord à 12 millions d’euros signé le 8 mars avec TF1 résonne déjà dans cette nouvelle affaire de droits de diffusion comme une sorte de jurisprudence. Le contrat en cours avec Orange n’expire que dans plusieurs mois, mais manifestement NextRadioTV, racheté en 2017 par le groupe Altice-SFR, veut profiter du contexte pour faire valoir illico presto ses prétentions. Interrogé, le groupe dirigé par Stéphane Richard, n’a pas confirmé l’information.

 

Le consommateur peut craindre le pire

 

C’est Free, par la voix de son directeur général, Maxime Lombardini, qui a révélé le pot aux roses mardi dernier : le fait que NextRadioTv profite de la brèche ouverte par TF 1 pour réclamer à son tour ce qu’il estime être son dû. L’affaire n’est pas près d’être réglée puisque, officiellement au moins, le groupe de Xavier Niel n’a toujours pas signé avec TF 1 et encore moins avec NextRadioTV.

 

On s’attendait donc à ce qu’Orange reçoive à son tour un courrier d’Alain Weill. C’est donc fait.

 

Si NextRadioTV parvient à son tour à faire payer les opérateurs, le consommateur peut craindre le pire. D’abord que toutes les autres chaînes de la TNT (c’est à dire sans Internet, et où elles sont toutes diffusées gratuitement), s’y mettent. Mais aussi et surtout, une hausse du prix de leur abonnement, les opérateurs ayant déjà fait savoir qu’en principe, si on leur demande de payer plus, ils seront contraints d’augmenter leurs tarifs.

 

Et pas sûr qu’en contrepartie ces téléspectateurs supportent moins de publicité. Celle-là même qui est censée financer le fonctionnement des chaînes gratuites…

Source : leparisien.fr
Publié le 15 mars 2018 à 21h19 15/03/18 par grimreaperzzz Lui envoyer un message


Votre adresse ip (54.235.4.196) ne se trouve pas en France vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Retrouvez nous sur :
Site développé par JP Legal et Vincent Barrier et Anthony Demangel
Freezone n'a aucun lien avec la société Iliad / Free