La mutualisation est-elle réellement la solution aux problèmes de couverture?

Dans un petit coin de Seine-Maritime, il semble que ce la mutualisation des équipements pose problème. En effet, cela fait un moment que le quotidien Paris Normandie relate les déboires des habitants de Yerville vis à vis de la couverture mobile de leur commune et de ses environs, qui s'est fortement dégradée.

La mairie essaye d'avoir des réponses auprès des opérateurs dont Bouygues Telecom, mais à part des déclarations selon lesquelles, des travaux sont en cours ou prévus. Les choses n'ont pas vraiment évolué.

Il semble tout de fois que la mutualisation des équipements sur certain pylônes ait une part de responsabilité dans cette affaire. En effet sur l'un d'entre eux, Bouygues a trouvé un accord avec SFR et a donc migré sur les équipements SFR, qui se trouvent placés plus bas sur le pylône. Résultat, en passant d'antennes situées à 54 m de hauteur, vers des antennes situées à 34 m et avec une puissance égale à celle avant la mutualisation. La qualité de service semble bien s'être largement dégradée.

 

On peut donc légitimement se demander, si la mutualisation des équipement est une si bonne idée que cela.

 

Article Paris Normandie

Source : Paris Normandie
Publié le 27 juillet 2018 à 14h46 27/07/18 par prométhé Lui envoyer un message

    sicoreme - Le 28 juillet 2018 à 18h47 Envoyer un message
    Il pourrait s"agir d'un problème de réglage .

    Il est déjà arrivé que les antennes d'un même opérateur ait des soucis d'émission. Il y avait peu un tel problème avait été diagnostiqué sur des antennes Free .


    prométhé - Le 29 juillet 2018 à 10h26 Envoyer un message
    sicoreme a écrit

    Il pourrait s"agir d'un problème de réglage . Il est déjà arrivé que les antennes d'un même opérateur ait des soucis d'émission. Il y avait peu un tel problème avait été diagnostiqué sur des antennes Free .

     

    C'est une possibilité. Mais la hauteur des équipements joue aussi. D'ailleurs, si SFR au début disait que cela ne jouait pas. Ils ont fini par avouer que en fait, cela avait bien un rôle. Plus un émetteur est placé en hauteur et plus il portera loin avec bien entendu une valeur limite. Sinon, on ne se casserait pas la tête à les mettre en hauteur.

     

    Ensuite, cela remet bien en question, la mutualisation puisque cette solution peut nuire largement aux intérêts des abonnés. D'ailleurs, l'itinérance de Free chez Orange qui est aussi une sorte de mutualisation a elle aussi mis en lumière que la solution était plus un pansement posé sur une jambe de bois qu'une solution d'avenir.


    Kaffeine - Le 08 aout 2018 à 18h26 Envoyer un message
    Le cas n'est pas isolé. J'ai un soucis relativement similaire dans ma commune. Bouygues était historiquement depuis 1999 sur un pylône TDF (Free est également sur ce pylône) sur une colline surplombant le village et permettant de couvrir l'intégralité du village. Depuis décembre, avec la mutualisation lié au projet Crozon, Bouygues a quitté ce pylône pour aller sur celui de SFR, plus loin du centre bourg et au pied des collines. Résultat, il n'y a plus que la moitié de la commune couverte... Le pire, c'est que les cartes de couverture n'ont pas supprimé la zone qui n'est plus couverte mais on juste rajouter les zones théoriquement couverte par l'autre opérateur.

    Le problème, c'est pas la mutualisation mais comment elle est faite. Actuellement, la mutualisation sert juste à déshabiller Pierre pour habiller Paul, il y a donc des gagnants et des perdants. Le but étant de réduire les coûts de maintenance en s'en fichant royalement de la couverture. Si la couverture était leur priorité, il serait bien plus efficace de rajouter un équipement sur l'antenne du copain sans supprimer l'ancienne...


    belle ville


    taduarial - Le 24 avril 2019 à 09h20 Envoyer un message
    1



Votre adresse ip (34.204.169.76) ne se trouve pas en France vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Retrouvez nous sur :
Site développé par JP Legal et Vincent Barrier et Anthony Demangel
Freezone n'a aucun lien avec la société Iliad / Free