Les prochaines Foneras supporteront EAP-SIM

Fon avait profité du dernier Mobile World Congress, en février dernier, pour annoncer la sortie de sa nouvelle génération de routeurs Wi-Fi communautaires. Un point notable de cette communication était que les prochains matériels issus de l'imagination de l'entrepreneur Internet argentin Martin Varsavsky seraient compatibles avec le protocole EAP.

 

La compagnie madrilène enfonce le clou avec un billet de blog, plutôt passé inaperçu dans la frénésie du démarrage de l'EAP-SIM Free Mobile, pour annoncer que les prochaines Foneras supporteront, elles aussi, l'EAP-SIM.

 

Maintenant, les détails ne sont pas encore connus, et rien ne dit encore si le Fonero aura la possibilité de saisir, par exemple, son numéro HLR inscrit sur sa carte SIM, quel que soit son opérateur, dans son espace utilisateur, afin de bénéficier de l'automaticité de la connexion de son téléphone intelligent sur un hotspot Fon compatible ; ou bien si cette facilité sera réservée aux seuls opérateurs mobile ayant signé un accord d'itinérance avec Fon. A noter que la principale motivation des opérateurs mobiles, pour passer un accord avec Fon, est l'objectif de soulager leur réseau de transmission de données 3G d'un trafic coûteux et complexe à gérer, et de le dériver sur des hotspots Wi-Fi.

 

La revendication des communautés Fon et Freenaute pour que Free (et/ou Free Mobile) signe un accord avec Fon, est ancienne.

 

Fon et SFR sont déjà et depuis longtemps partenaires, pour le plus grand bonheur des abonnés SFR, qui n'ont qu'à activer le point d'accès SFR Wifi FON de leur NeufBox, pour bénéficier d'un réseau de hotspots plus étendu que celui que constitue le parc SFR NeufBox.

 

Free clame à qui veut l'entendre qu'elle regroupe, avec FreeWifi et, plus récemment, FreeWifi_secure, le réseau de hotspots publics le plus dense au monde avec 4 millions de points d'accès ; il faut toutefois signaler ou rappeler que ce réseau ne s'étire que de Dunkerque à Perpignan, et de Ouessant à Strasbourg.

 

Dès lors, Fon pourrait permettre aux abonnés Freenautes de bénéficier du premier réseau Wi-Fi pervasif communautaire, représenté sur les cinq continents, en plus de son réseau national, doublé par le réseau des Foneras et des NeufBox activées. Les abonnés Free Mobile ne seraient alors plus forcés d'activer la coûteuse transmission de données à l'étranger, ou d'errer à la recherche d'un réseau Wi-Fi public ou ouvert.

 

Ce partenariat mettrait également fin au trafic des échanges d'identifiants FreeWifi contre SFRWifi, qui mettent les abonnés se prêtant à cette compromission en délicatesse en cas d'usage illicite de leurs identifiants.

 

Enfin, ce prochain supporte de l'EAP-SIM par les Foneras du proche avenir, permettraient aux abonnés Free Mobile (forfait Illimité) de jouir de leur avantage de connexion automatique FreeWifi_secure sur un parc secondaire de hotspots en France, et donc, également, à l'étranger.

 

 

Source : Le Blog FON
Publié le 24 avril 2012 à 14h00 24/04/12 par canut Lui envoyer un message

    didierc29 - Le 25 avril 2012 à 08h38 Envoyer un message
    Pourquoi pas, je suis déjà fonéro et c'est une communauté très sympa.


    loggoi - Le 25 avril 2012 à 16h15 Envoyer un message
    Le soucis c'est FON n'est absolument pas sécurisé.... Vu que l'ip publique est partagée entre le titulaire de l'abonnement et ceux qui se connectent à sa Fonera.

    Avec hadopi, ce sera systématiquement le titulaire de l'abonnement qui sera flashé vu qu'il n'y a aucune distinction possible au niveau de l'adresse IP, contrairement à freewifi où les utilisateurs disposent d'une ip différente.


    canut - Le 26 avril 2012 à 16h53 Envoyer un message
    Certes mais :

     

    -Sur réquisition judiciaire, Fon est à même de produire les logs qui peuvent identifier le vrai coupable et disculper l'abonné titulaire de la ligne Internet concernée

    -le marché de Fon est mondial, et tout ne tourne heureusement pas autour du village gaulois et son infâme "haute autorité".


    RIO - Le 29 avril 2012 à 17h50 Envoyer un message
    Les fonéro acheterons leurs mobiles chez Free ? vu qu'ils sont certifiés EAP-SIM et moins cher qu'ailleurs..

    Egalement fonéro depuis des années, bien avant l'ouverture de freewifi. Je suis en plein centre ville, au dessus d'une terrasse de café et je partage régulièrement, jamais eu à craindre l'Hadopi. Comme dit plus haut, il y a des logs chez Fon au cas où.

    Et puis dimanche prochain à 20H01, l'Hadopi sera fini !Sourire


    prométhé - Le 30 avril 2012 à 18h47 Envoyer un message
    canut a écrit

    Certes mais :   -Sur réquisition judiciaire, Fon est à même de produire les logs qui peuvent identifier le vrai coupable et disculper l'abonné titulaire de la ligne Internet concernée -le marché de Fon est mondial, et tout ne tourne heureusement pas autour du village gaulois et son infâme "haute autorité".

     

    Reste à savoir, si au cas où le vilain pirate se cache derrière de multiples paravent, les autorités ne vont pas préférer s'attaquer au pauvre abonné FON qui aura eu l'audace de partager sa connexion.

    Au moins, avec le système de Free, l'abonné est clairement mis hors de cause.

     

    FON est une bonne idée. Mais qui ne marche que dans l'hypothèse ou tout le monde est honnête. Hors c'est loin d'être le cas.



Votre adresse ip (18.232.124.77) ne se trouve pas en France vous devez créer un compte Freezone et être connecté afin de pouvoir poster un commentaire.

Retrouvez nous sur :
Site développé par JP Legal et Vincent Barrier et Anthony Demangel
Freezone n'a aucun lien avec la société Iliad / Free